Actualité

Nouvelle Arteon – Les systèmes innovants d’aide à la conduite – Partie 1 : L’Emergency Assist

«Conduite autonome» - un terme qui créé actuellement des discussions très animées dans le monde de l'automobile. Cela fascine et polarise en même temps. La réalité est là : les fonctionnalités de conduite autonome augmentent le confort et souvent la sécurité. La nouvelle Arteon est donc disponible avec plus de systèmes d’aide à la conduite qu’aucune autre Volkswagen auparavant. Ces systèmes sont interconnectés les uns aux autres : en effet, l'interaction de leurs capteurs et de leurs ordinateurs rend possible les fonctions pour la conduite autonome. Grâce à la combinaison de quatre systèmes d'aide à la conduite, l’Arteon est équipée d’une forme de technologie qui, dans de nombreuses situations, peut aider à prévenir les accidents graves : l’Emergency Assist 2.0. Dès que les capteurs de cette berline Grand Tourisme avant-gardiste détectent que le conducteur a des défaillances, l'Arteon reprend aussitôt le contrôle du volant. Dans les limites du système, il avertit les autres conducteurs et dirige automatiquement l’Arteon vers la voie de droite, où elle s'arrête.

C’est pour nous le pire scénario. Pourtant, être en mauvaise santé, cela peut arriver à n'importe qui, quel que soit son âge ou son état physique : le conducteur ressent un malaise au volant. C'est dans ces situations que l’Emergency Assist de deuxième génération est en mesure d'intervenir. Il combine l’ACC (le régulateur de distance), le Side Assist (l’assistant de changement de voie), le Lane Assist (l’assistant de maintien de voie) et le Park Assist dans un seul système. Cette alliance est capable - comme mentionné ci-dessus, dans les limites techniques du système - de diriger la voiture sur la voie de droite et de l’immobiliser.

Voici comment fonctionne l’Emergency Assist : dès que les capteurs reconnaissent que, pendant un certain temps, le conducteur n'a utilisé ni l'accélérateur, ni le frein, ni le volant, le système combiné déclenche systématiquement des contre-mesures. Tout d'abord, le conducteur est averti et "réveillé de son sommeil" par des signaux sonores, visuels et physiques (à-coups de freins). Si, toutefois, il ne réagit pas, l’Emergency Assist active le processus d'arrêt d'urgence décrit ci-dessus. Les feux de détresse s'allument automatiquement. En outre, via les composants du Park Assist (accès à la direction assistée électromécanique) et du Lane Assist (détection de voie par caméra), l'Arteon effectue de légères manœuvres de direction afin d’informer et de prévenir les conducteurs des autres véhicules de la situation dangereuse.

Dans le même temps, l'ACC facilite le freinage automatique et contribue, grâce aux capteurs radar situés à l'avant de la voiture, à l'empêcher de heurter les véhicules situés devant. Une nouvelle fonctionnalité d'Emergency Assist 2.0 est que, sur les routes à plusieurs voies, l'Arteon est capable de se diriger de manière autonome vers la voie de droite. Pour ce faire elle utilise le Park Assist et le Lane Assist, tandis que le Side Assist utilise ses capteurs à ultrasons pour vérifier le trafic arrière afin de minimiser le risque de collision lors du changement de voie.